Vous êtes ici : Accueil > Archives > 2010 - 2011 > Décret Robin des Bois
Publié : 21 septembre 2014

Décret Robin des Bois

Le décret Robin des Bois
C’est quoi

Petite explication :
Avec ce décret, les écoles de la communauté française sont classées sur une échelle de 1 à 20, « 1 » étant la classe attribuée aux écoles dites « moins favorisées » et 20 étant la classe attribuée aux écoles dites « les plus favorisées ».
Ce classement est donc établi sur base d’une moyenne, pour tous les enfants qui fréquentent une école, calculée sur base des critères suivants :
-  revenu par habitant
-  niveau de diplôme des parents
-  activité professionnelle
-  confort du logement
- 
En pratique, les écoles de classe 1 à 6 vont bénéficier d’un transfert de fonds et d’heures de cours provenant des écoles de classe 13 à 20.

Sommes-nous égoïstes si nous refusons ce décret ?
A première vue, l’idée est séduisante et généreuse : comme le sympathique personnage, prenons aux riches pour donner aux pauvres !
Mais en réalité, il n’existe pas d’ « école riche ». En effet, toutes les écoles doivent payer leur personnel, leur matériel, leur chauffage, rembourser des prêts, ….
Toutes les écoles reçoivent pour cela les mêmes budgets. Les mêmes ? Pas exactement : depuis une quinzaine d’années déjà, les écoles à population économiquement plus aisée (classes 13 à 20) reçoivent déjà moins que leurs homologues à population moins favorisée (classes 1 à 6).

Robin des Bois va plus loin : il retire une partie supplémentaire de budget et d’heures de cours directement des écoles de classe élevée.

Conséquences pour les enfants
-  pertes d’emploi et donc suppression de cours tels que remédiation, néerlandais, informatique, …
-  Mais les enfants ont tous besoin de ce style de cours, quel que soit leur niveau socio-économique !
-  classes plus nombreuses et donc enseignement moins performant
-  les enfants se retrouvent, en secondaire, avec une étiquette sur le dos, correspondant à la classe de leur école d’origine
-  la diminution du budget et du nombre d’heures de cours devra être compensée …. par les parent ? C’est illégal !
-  Pour l’aspect budgétaire, de ce fait, on s’éloigne de plus en plus de l’école gratuite, ce qui réduit les chances de mixité sociale dans ces écoles. Mais attention, une partie n’est pas finançable. L’enseignement est supposé gratuit, comment faire alors pour compenser les pertes d’heures de cours au sein de notre école ? Il n’y a malheureusement pas de réponse à ce second point.

Et après ?
Si nous ne faisons rien, nous verrons venir RdB2, puis RdB3, puis 4, qui vont aggraver petit à petit la situation qui se dessine déjà.
Alors, si l’avenir de vos enfants vous tient à cœur – et nous n’en doutons pas – réagissez et soutenez notre action